Mercredi 16 Mai

Nara

Réveil à 7h30 pour "petit déjeuner" dans la chambre (jus d'orange et quelques cookies, ce n'est définitivement pas assez pour Flo!). Nous quittons l'hôtel à 8h15, nous arrêtons dans la même boutique que la veille pour acheter un croissant et direction le quai pour le train de Nara. On commence à bien maîtriser désormais. Il s'agit d'un train "normal". Nous arrivons à Nara à 9h33 précises bien sûr! Avant de nous aventurer dans les rues hostiles de cette ville inconnue, petit tour au Tourist Office pour récupérer une carte des lieux ainsi que quelques conseils sur les choses à visiter. A noter que tous les bâtiments historiques ici ont été classés au patrimoine mondial de l'Unesco. Nous commençons notre balade par une rue commerçante où il y a aussi quelques galeries. Les boutiques ne sont pas toutes ouvertes, on repassera!

Japonmp_001 Japonmp_002

Le temps est un peu gris, dommage. Nous passons près d'un petit plan d'eau où se prélassent quelques tortues avant de monter quelques marches vers le temple Kofukuji.

Japonmp_004 Japonmp_005

Là, "comme d'habitude" oserais-je dire, il y a une jolie pagode, un bâtiment abritant un bouddha doré, mais la particularité ici... ce sont les daims qui se baladent au milieu des touristes (et des écoliers) en toute liberté. On peut d'ailleurs trouver des marchands de "gâteaux" (il est bien précisé sur le guide que ces gâteaux sont uniquement pour les daims et pas pour les humains!!) que l'on peut leur donner. D'ailleurs comme pas hasard, les daims sont tous regroupés, soit autour des marchands (pas folles les bêtes), soit autour des écoliers qui leur en donnent. Bon, connaissant mon attirance pour les animaux, moi je regarde ça de loin,  pas trop confiance dans ces bêtes et puis ça a des cornes!

Japonmp_019 Japonmp_010 Japonmp_018

Japonmp_011 Japonmp_013 Japonmp_014 

Nous poursuivons notre route vers le temple Todaiji, entourées d'environ 1 million d'écoliers, je crois que c'est ici que nous avons battu le record! Tôdai-ji est le plus ambitieux complexe religieux érigé pendant les premiers siècles de culte bouddhiste. L'entrée du site se fait par une très vieille porte en bois avant de continuer sur une longue allée vers le bâtiment principal, l'attraction de Nara: la plus grande construction en bois au monde, le Daibutsuden (Salle du Bouddha), qui abrite une statue géante du Bouddha Vairocana appelée daibutsu (14,98 mètres de haut). Le bâtiment actuel qui l'abrite est plus petit que le temple originel avec 56 m de long.

Japonmp_024 Japonmp_029 Japonmp_035

Japonmp_033 Japonmp_058

Japonmp_031 Japonmp_037 Japonmp_038

Réalisé entre 745 et 752, ce temple est selon la légende le résultat de la collaboration de 2 600 000 personnes. Ce chiffre paraît néanmoins exagéré, représentant presque la moitié de la population du Japon à l'époque. Les paupières du Bouddha ont été symboliquement ouvertes le 3 décembre 752 par l'empereur Shômu lui-même, qui lui "insuffla la vie" en lui peignant les pupilles.
Nous découvrons donc l'ensemble au milieu des chapeaux jaunes, tee-shirts bleus et autres signes distinctifs pour les écoles. La statue de bouddha est faite d'or et de cuivre. Les cheveux sont constitués de 966 balles de dix-huit centimètres de diamètre pour une hauteur de trente centimètres. De chaque côté se trouvent 2 statues dorées toutes aussi imposantes.

Japonmp_046 Japonmp_050

Une petite attraction rigolote, un trou dans un pilier du bâtiment à travers lequel les enfants, et parfois des adultes, s'amusent à passer, est de la même dimension qu'une narine du Bouddha. Bon, perso, j'ai pas essayé même s'il parait que si on réussit, on aura notre place au paradis.

Japonmp_053 Japonmp_054

Après en avoir fait le tour et admiré cette immensité sous toutes les coutures, et bien sûr discuté avec quelques étudiantes pour pratiquer leur anglais, nous ressortons et partons sur notre gauche vers une cloche et le Nigatsu-do Hall sur les hauteurs de la ville d'où nous avons une jolie vue d'ensemble (dommage pour le temps gris encore une fois).

Japonmp_063

Japonmp_064 Japonmp_066 Japonmp_067 Japonmp_071

Si vous souhaitez connaître toutes les indications sur le "comment nourrir les daims", c'est là... euh... attention quand ils sont pas contents ils ont pas l'air commodes!!

Japonmp_072

Nous redescendons et nous arrêtons "Chez Monsieur Pepe" pour manger. Y'a un drapeau français à l'entrée, on va donc peut-être manger un peu français... Flo se contente des "hors d’œuvre", à savoir 2 tranches de pains avec de la salade et des morceaux de porc froid, des tomates et de la mozzarella, moi la même chose avec en plus une soupe au choux (beurk) et un sorbet orange citron en dessert et du thé. Bon, un peu cher pour la quantité, il faut bien l'avouer!
Nous continuons ensuite vers le temple shinto Kasuga Taisha, le temple aux 3000 lanternes (dont 2000 en pierre). Il se trouve au milieu d'une forêt et l'entrée débute par une longue allée bordée de lanternes en pierre. C'est très impressionnant.

Japonmp_077 Japonmp_086 Japonmp_083

Nous entrons dans le bâtiment principal (orange) et là aussi, une multitude de lanternes suspendues cette fois. Le contraste entre le orange et le doré est très beau.

Japonmp_085 Japonmp_084 Japonmp_087 Japonmp_092

Japonmp_096 Japonmp_103 Japonmp_106

Dans la cour se trouve un cèdre du Japon sacré vieux de 1000 ans, dont les branches traversent le toit d'un des bâtiments. J'aime beaucoup ce lieu (je dois aimer les lanternes!) et puis il n'y a pas trop de monde, ça change! A noter que nous avons rencontré ici deux touristes que nous avions vues à Nikko.

Japonmp_109 Japonmp_110 Japonmp_115

Nous repartons vers le Ukimido Hall sur Sagi Ike Pond. Sur le chemin, je suis impressionnée par un immense arbre magnifique au milieu d'un pré. D'ailleurs il y a pas mal de peintres autour pour le croquer.

Japonmp_119 Japonmp_120

Le Ukimido Hall se trouve être en fait une petit pagode sur l'eau, très paisible.

Japonmp_122 Japonmp_124 Japonmp_129

Nous nous y asseyons pour méditer et nous reposer avant de repartir vers la ville. Nous rencontrons encore quelques daims et arrivons dans la rue commerçante plus animée que ce matin.

Japonmp_131

J'achète une mini peluche représentant un daim, histoire de marquer le coup, et une cloche en bronze pour mon père, histoire d'alourdir un peu la valise.
Nous reprenons le train de 15h57  mais changeons en cours de route car ce dernier s'arrêtait à toutes les gares. Nous en prenons un plus rapide et arrivons à Kyoto vers 17h.
Nous filons à l'hôtel pour vider les appareils photos et faire un petit tour sur internet. Ici on a droit à 30 minutes gratuites par jour (j'ai vu Julien Doré chanter Lolita sur Youtube! LOL). Nous faisons également le planning pour le lendemain et ressortons pour dîner. Nous optons pour un restaurant dans le grand magasin Isetan dans la gare. Les restaus sont tous situés en haut du magasin, il faut donc emprunter au moins 5 escaliers roulants les uns à la suite des autres, gigantesque! Notre choix se porte sur une pizzeria où il nous faut attendre un peu à l'extérieur le temps qu'une place se libère. Ce sera 2 pizzas anchois oeufs chorizo très bonnes et une petite glace vanille pour moi. Nous ressortons vers 20h30 et le magasin est fermé! Ah, alors comment on fait pour sortir? J'espère qu'on ne va pas se taper les escaliers à pied! Finalement nous trouvons un ascenseur qui nous amène directement dans la rue. Flo est toute déçue car elle voulait passer au sous sol s'acheter un macaron, du coup elle n'a pas eu son dessert. Comme nous voulons prendre des bus le lendemain, nous cherchons vainement un plan. On en trouve un sur les panneaux à l'extérieur de la gare... oui euh... c'est tout écrit en japonais. Moi téméraire, "attends on va essayer de déchiffrer"... "là tu vois y'a un signe qui ressemble à un "petit palais"... bon, ça veut dire quoi"??! Mortes de rire devant notre panneau, nous repartons malgré tout bredouilles, sans macaron ni plan! La tour de Kyoto est éclairée c'est joli et high tech. Nous essayons d'aller aux magasins situés dans une partie souterraine qui s'appelle "the cube" mais c'est fermé aussi. Flo en état d'hypoglycémie finit au McDo pour s'acheter son dessert. Elle veut aussi s'acheter des gâteaux pour le lendemain, donc nous allons à la petite boutique à côté. Son choix se porte sur une boite de biscuits "genre" Mikado, des "Pocky". Il y a le choix entre deux sortes. Elle tourne la boite pour lire ce qu'il y a écrit derrière pour voir la différence, et bien sûr... "ah ben oui, on comprend rien"! Deuxième fou rire de la soirée. Le japonais et nous, c'est pas encore ça!!
Nous arrivons à l'hôtel vers 21h pour assister à "l'intronisation" de Sarkozy. Que c'est beau cette famille recomposée! Et oui, à l'époque, Cécilia était toujours là!
Dodo à 22h.