Dimanche 13 Mai

Tokyo => Kyoto

Bye bye Tokyo!
Réveil à 8h pour un petit déj à 9h dans le lobby du ryokan. On avait réservé un petit déj continental comme on a un peu de temps ce matin et pour partir le ventre plein.
Nous quittons le ryokan vers 9h45 non sans une petite nostalgie, la propriétaire nous offrant à chacune un mini porte monnaie japonais (très mimi, comme tout ce qui est mini! ah! ah!).
Et cette fois c'est parti pour la gare de la Yamanote avec nos valises, qui roulent mais il y a la petite côte à monter, ça muscle bien les bras.
Nous arrivons à la gare de Tokyo et décidons de prendre le train Nozomi de 10h33 vers Kyoto. Une fois installées, et le train en marche, nous nous rendons compte qu'en fait avec le Japan Rail Pass, nous n'avons pas le droit de prendre ce type de train... Oups... bon, bah on verra bien alors! Nous arrivons à Kyoto vers 13h, aucun contrôleur à l'horizon et nous pouvons passer tranquillement le portail de sortie. Bon bah a-t-on eu de la chance??
Il est 13h et Flo a faim, après un petit tour dans la gare qui a l'air immense, nous optons pour un restaurant de pâtes (les plats sont en vitrine bien sûr, ça a l'air bon). Et puis les pâtes, ce sont des sucres lents et c'est bon pour la résistance!! Flo prend des spaghettis aubergine et moi des penne sauce piquante (ça pique bien, spéciale dédicace à Marion!).
Ah ça va mieux, nous sommes prêtes à aller affronter le milieu hostile du métro de Kyoto.
Nous trouvons déjà l'entrée du métro ce qui n'est pas un petit exploit, non sans avoir admiré une devanture de magasin de... gâteaux?? Ce qu'on voit ce sont des gâteaux en plastique, soyons clairs!

P1010001

Il faut ensuite acheter le ticket de métro, mais ça se passe bien. Direction le Nord vers la station Karasuma Oike. Là, telles des pros, nous trouvons facilement l'ascenseur vers la sortie (oui, nous transportons toujours nos valises je le rappelle). Mais ça, c'était avant le drame... et oui, je me trompe de sens à la sortie. Nous marchons et marchons encore sans vraiment trouver le fameux Ryokan Hiiragiya... Hum, là il me semble que nous sommes peut-être un peu perdues. Je demande à une jeune femme (dans les guides ils disent que les jeunes parlent mieux anglais), elle ne capte rien à ce que je lui dis, elle me montre l'autre côté de la rue. Euh, oui, ok... puis finalement j'aborde cette fois deux gars en costard cravate et là l'un d'eux réussit à me renseigner, en fait, on a pris la mauvaise direction en sortant du métro (rien à voir avec ce que la fille m'avait montré, carrément l'opposé en fait!). Allez hop on refait tout le trajet en sens inverse et finalement nous trouvons la bonne rue et l'entrée du Ryokan, il est déjà 15h. Ce dernier est une très vieille maison entourée d'un jardin, le tout entouré d'une grande palissade pour qu'on ne puisse pas voir la maison elle-même depuis la rue (les japonais et leur goût du secret).
Nous avons choisi ce Ryokan parce que c'est un des plus anciens de la ville et aussi parce que c'est un des plus "chics", oui, on se paye un truc luxueux, so what... (else?). Faut toujours se faire un petit plaisir lors d'un voyage! Nous entrons dans une sorte de petite cour où on nous dit de nous déchausser et de mettre des chaussures d'intérieur. Nous sommes bien entendu accueillies avec moult courbettes par plusieurs employés. Celle de la réception parle très bien anglais. On nous accompagne dans notre chambre au rez-de-chaussée, l'une des plus anciennes du ryokan (200 ans). Nous en profitons au passage pour admirer la déco japonaise au milieu des craquements du plancher en bois. C'est très chaleureux.
Notre chambre est vraiment très belle. Comme vous pouvez le constater nos lits de sont pas encore faits!!
Il y a une petite alcôve sur la gauche et au fond une petite terrasse couverte donnant sur le jardin japonais. Il y a également une baignoire en bois remplie d'eau chaude... Je sens que je vais me prendre un petit bain moi! Bref, tout est très traditionnel, et c'est assez magnifique!

Japonmp_048 P1010009 Japonmp_051

Nous n'avons pas le temps de nous extasier et de prendre des photos que notre "servante" arrive. Elle se met carrément à genoux pour nous faire la courbette, on est légèrement gênées sur les bords, mais "en même temps", c'est la tradition, faut pas les perturber. Par contre, c'est hyper difficile de se retenir de rire... Elle nous apporte le thé... Ahhhh ça faisait longtemps qu'on n'avait pas bu un peu de pelouse! Nous nous asseyons sur le petite table au centre de la pièce pour nous faire servir. On trempe nos lèvres dans le thé vert, mais "l'employée" voyant bien qu'on n'apprécie pas vraiment la chose nous sert finalement du thé "normal"... Elle ne parle pas un mot d'anglais, difficile de se faire comprendre, même avec les gestes! elle repart en marchant en arrière pour ne pas nous tourner le dos et cette fois on peut vraiment l'avoir le fou rire déjà réprimé! La situation semble tellement décalée par rapport à la réalité.
Bon, on n'a pas que ça à faire non plus! Nous déballons rapidement nos affaires, les placards sentent bon le bois ancien, il y a toute la panoplie avec le kimono, faudra essayer ça plus tard. Nous retournons à la réception et après quelques discussions avec la réceptionniste, elle nous conseille d'aller faire un tour dans les rues commerçantes à côté avant d'arriver près d'un temple. On n'avait pas trop prévu ça mais il est déjà 16h, donc nous n'aurons de toutes façons pas le temps. Elle nous donne un plan ce qui va sûrement s'avérer utile.
Nous voilà donc parties, à pied bien sûr (elle voulait nous appeler un taxi, mais nous, on se paye la nuit au ryokan de luxe mais on n'a pas les sous pour le taxi!! hum...) et nous nous retrouvons dans une très longue rue commerçante couverte avec une verrière.

Japonmp_060

Nous parcourons l'allée et les magasins sans rien acheter (yes!) et nous arrivons dans une autre rue qui mène au temple Yasaka. Là une petite boutique attire notre attention, elle vend plein de petites miniatures en tissu, c'est trop beau!! Mais non on n'achète rien! Flo est à la recherche d'un kimono mais nous n'avons pas trop de chance de ce côté là, rien en vue (ou alors très cher).

Nous montons les quelques marches pour arriver aux bâtiments principaux du temple Yasaka et là pendant que Flo prend des photos, je me fais aborder par deux étudiants japonais (environ 18 ans), un garçon et une fille. Ils me demandent s'ils peuvent me parler et m'expliquent qu'ils doivent pratiquer leur anglais en rencontrant des touristes et en leur posant des questions. Nous discutons donc environ un quart d'heure, ils sont très sympas et parlent bien. A la fin ils me remercient et me donnent des bonbons fluos et un oiseau en papier (origami) tout mimi.
Le temple est en train de fermer, nous en faisons rapidement le tour (il s'agit d'un temple shinto avec la corde et la cloche qu'il faut sonner avant de s'incliner pour faire la prière).

Japonmp_062 Japonmp_063 Japonmp_064

A l'arrière des bâtiments, il y a un grand parc (Maruyama) qui se prolonge sur la colline.

Japonmp_066

Mais il est déjà temps de retourner au ryokan car nous avons le repas du soir dans la chambre qui est prévu et c'est à 19h pile!
Nous revoilà donc installées sur la petite table et notre "domestique" (toujours la même dame) nous apporte le menu... il y a en tout 14 plats!!
Voici donc ce que nous avons mangé, avec plus ou moins d'enthousiasme, de surprise et parfois même, il faut bien l'avouer... de dégoût! Tout ceci au milieu de 15 fou rires, je ne sais pas si la pièce était hantée par le dieu du rire, mais c'était assez impressionnant! entre les drôles de trucs à manger et notre "serveuse" qui nous faisait 50 courbettes après avoir servi chaque plat, ça n'a pas aidé!
Dans le lot on peut noter de la pieuvre, un aileron de requin (pas en photo), plein de plantes japonaises, des fleurs, du poisson, du hérisson... etc... gloups!

Japonmp_078 Japonmp_079 Japonmp_081

Japonmp_082 P1010069 P1010070

Japonmp_085 Japonmp_086 Japonmp_087

Japonmp_088

Après ce repas pantagruélique, ce sont certes, des petites portions mais il y en a 14 quand même... il ne faut pas traîner et on nous "ordonne" de nous installer dans l'alcôve pendant que notre "amie" fait les lits. C'est tout un cérémonial. Flo demande si elle peut la prendre en photo mais elle pense que c'est elle qui doit nous prendre en photo. Finalement on arrive à se faire comprendre.

P1010079 P1010080

Les lits faits, je décide d'aller me prendre un bain dans la baignoire en bois. Il faut d'abord se doucher avant d'entrer dans l'eau, ahh, ça fait du bien! Après ça et l'essai des kimonos qui vont très bien (dis, tu crois qu'on peut les emporter? non je crois pas... bon tant pis...) nous faisons notre planning pour le lendemain, chargeons les photos sur l'ordi et dodo à 23h.